Toutes aux frontières!

Depuis 2015, l’Union européenne ne cesse de durcir ses politiques frontalières tant intérieures qu’extérieures rendant la migration d’autant plus criminalisée. L’Espace Schengen ne cesse de renforcer un arsenal répressif à l’égard des personnes contraintes à l’exil. Cette situation ne fait que développer les économies mafieuses dans lesquelles s’articulent toutes formes de violence faîtes aux exilé·e·s. Ces politiques de criminalisation de la mobilité pèsent particulièrement sur les femmes qui représentent 54% des migrant·e·s en Europe, notamment sur les lesbiennes et les personnes trans. Durant sa trajectoire migratoire, toute personne non conforme à l’ordre patriarcal est cible de violences. Il est grandtemps de déployer nos forces pour rendre visible ce qui ne l’est pas.

Consultez notre site pour plus d’informations

www.toutesauxfrontieresfr.wordpress.com