Événement

jeudi 24 novembre à 19h Conférence gesticulée

“Du tracteur à l’âne” ou la prise de conscience politique d’un paysan

Conférence gesticulée

Drôle de titre et pourtant c’est l’histoire d’un paysan qui, à l’âge de 12 ans découvre et déteste le tracteur, et qui, aujourd’hui, travaille la terre avec des ânes. C’est aussi l’évocation de l’exode rural, de la PAC et des politiques publiques agricoles.
C’est encore le parcours d’un jeune couple qui s’endette pour devenir ” exploitant agricole” et qui dans-les-chouxcomprend que son salut viendra de l’agriculture paysanne.
C’est l’histoire du syndicalisme, des luttes paysannes et en particulier de Bernard Lambert, de la place des femmes et du patriarcat en agriculture.
C’est surtout la prise de conscience que le temps libre et la réflexion collective sont des moteurs essentiels de l’émancipation.
Marc Pion est devenu éleveur laitier à Saint Sauveur (29) par choix.


” Pas de chance, je suis paysan ! …”

Avec une bonne dose d’humour, Marc Pion dénonce le modèle agricole productiviste breton. Mais paysan il a voulu l’être, il l’est aujourd’hui, et pour rien au monde il voudrait ne plus l’être.
Pour Marc Pion, le métier de paysan est le plus vieux mais aussi le plus beau du monde.
Extrait de l’article de “BREST OUVERT”.

C’est quoi une conférence gesticulée?
D’abord on considère que nous sommes tous légitimes pour parler de notre vécu et qu’il ne faut pas laisser la place à de soit-disants experts qui ne connaissent bien souvent que la théorie.
Ensuite on peut dire qu’une conférence gesticulée, c’est un mélange de savoirs chauds ( les savoirs acquis de l’expérience …dit illégitimes) et de savoirs froids ( ceux qu’on trouve dans les livres…dits légitimes ). Comme dans l’air où il n’y a pas mélange d’air chaud et d’air froid mais où la rencontre provoque de l’orage. Nous espérons que le mélange de savoirs froids et chauds provoque dans la tête des…révolutions rien que ça!

C’est comme un spectacle?
Oui et non. Oui car c’est vivant, drôle et émouvant ( enfin j’essaie…). Je chante Ferrat, Brel car j’aime chanter.
Et non car je ne suis pas comédien et que je veux passer un message politique. D’ailleurs dans la plupart des cas c’est suivi le lendemain d’un atelier d’éducation populaire pour permettre aux personnes volontaires de se mettre en marche pour transformer la société.
Extrait du site du tracteur à l’âne de Marc PION.

Bande Annonce du tracteur à l’âne

De et par Marc Pion

École Buissonnière

Au chapeau

Assiette sur réservation après la conférence

> Contact réservation