Événement

mardi 06 décembre à partir de 18h30
Un qui veut traverser

Un qui veut traverser

Spectacle et échanges autour de l'exil

De 18h30 à 19h45 – repas (à prix libre) et partages avec Tonin Palazotto, artiste engagé, et Diory Traoré, militante malienne

20h « Un qui veut traverser » un texte de Marc-Emmanuel Soriano, interprété par Tonin Palazotto, inspiré par l’enquête du journaliste italien Fabrizio Gatti, parti, sous un un faux nom, emprunter le périple des immigrés clandestins rejoignant L’Europe depuis Dakar. Durée 1h, à partir de 15 ans

Sur une plage il y en a un qui veut traverser, avec un autre qui ne veut pas le faire traverser. Non, sur la plage il y en a un qui doit traverser, avec un autre qui ne devrait pas le faire traverser, non
« Loin des morbides clichés médiatiques destinés à nous sidérer et à nous priver de notre capacité d’action et d’empathie, ce texte, par sa complexité et sa beauté, est à la fois un réquisitoire contre la violence impitoyable du système capitaliste et de la mondialisation, et une tentative brûlante de redonner une voix à ces femmes, à ces hommes, à ces enfants, qui meurent, comme sans noms et sans visages, à nos portes. Ce texte, pour moi, c’est une prière. Ou pour ceux que ce mot effraie, une tentative de percer un instant la ténèbre humaine par la lucidité et l’amour. » Tonin Palazotto

21h – 22h30 Échanges autour du spectacle et avec Diory Traoré, militante malienne

DioryTraoré, membre de Afrique Europe Interact et d’Alarmphone Sahara (voir ci-dessous), nous partagera le sort des paysans et des pêcheurs maliens qui subissent l’accaparement de leurs terres et leurs pêches, le quotidien des personnes, mineures et majeures, sur la route de l’exil et nous rappellera ainsi les conséquences de l’externalisation des frontières de l’Europe. Il vous sera possible de soutenir financièrement les actions militantes présentées à l’occasion de cette soirée.
Afrique Europe Interact est un réseau transnational (Mali, Togo, Burkina Faso,Guinée,Tunisie, Maroc, Allemagne, Autriche, Pays-Bas) qui regroupe des militants parmi lesquels de nombreux réfugié.es, exilé.es et expulsé.es auto-organisé.es. Ses deux objectifs principaux : Soutenir les rédugié.es et migrant.es dans leurs luttes pour l’égalité des droits et la liberté de circulation, participer aux luttes sociales pour un développement équitable et auto-déterminé dans les pays d’origine. au Mali, il est actif avec un syndicat de paysans, un collectif de femmes pour l’autonomisation des femmes et la souveraineté alimentaire, et la construction et l’entretien d’un dispensaire pour préserver la vie des femmes lors d’accouchements difficiles.
Alarmphone Sahara est un réseau de coopération entre des associations, des groupes et des personnes dans l’espace sahelo-saharien. Ses membres sont basés au Niger, Mali, Burkina Faso, Togo, Maroc, Allemagne, Autriche. Ses objectifs : sensibiliser les candidat.es à la migration sur leurs droits et sur les dangers des trajets dans le désert, secourir les migrant.es en détresse dans le désert, documenter et rendre visible ce qu’il se passe sur les routes de migration y compris les crimes et violations des droits humains, dénoncer les politiques locales, nationales et internationales qui bafouent le droit à la liberté de circulation.

École Buissonnière

Participation libre et caisse de soutien pour les actions militantes